Durbuy, un week-end dans la plus petite ville du monde

La Belgique regorge de villes où faire une halte vaut vraiment la peine. Pour cette nouvelle escapade, nous prenons la direction de la plus petite ville du monde : Durbuy. Et il faut dire qu’elle porte bien son nom, elle est minuscule ! Petite oui, mais pas sans charme.

Une fois la voiture garée, nous nous laissons instantanément imprégner de l’atmosphère. Une ville où le temps semble s’être arrêté. De magnifiques maisons en pierres, des ruelles en pavées et l’Ourthe confèrent à Durbuy un véritable cadre enchanteur. On pourrait même y retrouver un côté romantique. En tout cas, le temps y a laissé sa beauté d’antan.

Nous posons nos valises dans un établissement emblématique de Durbuy, un hôtel géré par une famille notoire de la région. Une famille qui depuis quatre générations perpétue la tradition familiale hôtelière et se dévoue corps et âme pour le plus grand plaisir des nombreux touristes qui affluent des quatre coins du pays. C’est sous l’appellation de la plus vieille famille d’hôtelier que nous retrouvons la « Maison Caerdinael ». Sous ce nom se cache : « Le Victoria », « The Guest House », « Le Vieux Durbuy », « Le 7 by Juliette » et le « Louise Gallery ». Clin d’œil à la fratrie dont les entités arborent fièrement le nom de chacune.

 

Avant de partir à la découverte de la ville même de Durbuy, nous prenons possession de notre magnifique chambre dans l’établissement principal « Le Victoria ». Une chambre aux matériaux bruts et à la décoration moderne. De belles poutres en bois, des murs en grosses pierres et une salle de bain ouverte donnent à cette chambre tout son cachet rustique et chic.

 

Quelques petits tours de la ville, de son château, de ses ruelles et de sa place centrale où sont organisés divers marchés thématiques, nous voilà déjà à l’heure que nous affectionnons le plus. C’est-à-dire l’heure de l’apéritif et du souper !

 

Où boire un verre

« Le 7 by Juliette » est une des adresses les plus tendances si pas la plus tendance de Durbuy. Un cadre atypique et cosy, digne des bars branchés de bord de plage. Sous forme d’un resto-bar, Juliette Caerdinael nous propose une belle carte de cocktails, de bières locales ou encore de vins. Ne l’oublions pas, Juliette est œnologue de formation. Le petit plus ? Une carte de tapas variée à déguster sans modération pour les petites ou les grandes faims.

 

Où manger

Le restaurant « Le Victoria », situé au rez-de-chaussée de l’hôtel, vous propose une cuisine aux multiples saveurs allant de la cuisine de brasserie à une offre plus gastronomique avec notamment du homard. La spécialité de la maison : les grillades au feu de bois, avec notamment des grillades de volailles, de gibiers et de poissons. Les murs en pierre nous rappellent que l’on se trouve bien au centre d’une ville historique.

 

On commence notre entrée avec un « thon sésame, soja, wasabi et salade algue edamame ». S’ensuivent « des asperges en cappuccino » avec un croustillant de saumon et une maquée aux fines herbes.

Comme plat principal on se laisse tenter par le « demi-homard grillé avec son risotto de quinoa et d’asperges ». On ne regrette pas notre choix le homard est savoureux.

Et pour la note sucrée, on opte pour un dessert autour de la fraise avec une boule de crème glace. De quoi terminer le repas sur une belle fraicheur et une légèreté.

Un cadre chaleureux, un personnel aux petits soins et une carte très diversifiée, tout est fait pour passer une agréable soirée et rencontrer les attentes de chacun.

 

Conclusion

Si la ville de Durbuy est ancienne, elle ne l’est pas pour autant en ce qui concerne les concepts que nous venons de vous dépeindre. C’est branché, trendy et ça donne envie d’y retourner pour découvrir le reste de la carte de l’établissement. La maison offre encore d’autres services tels que l’organisation de banquets, team building, soirées thématiques ou encore simplement des séjours sur mesure. Et pour conclure, les propos de Louise au nom de sa famille : « nous espérons encore évoluer à l’avenir et mettre la maison Caerdinael sur la carte culinaire de la région, tout en préservant son caractère familial ». Hâte de voir ce que la famille Caerdinael nous réserve pour la suite.

Informations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.